Promouvoir la rencontre, le dialogue et le respect entre les différentes religions.


VISITES – NOTRE DAME DU VAL

C’est ici que les chrétiens pratiquent leur religion, le Christianisme qui est l’une des trois religions monothéistes (les autres sont l’Islam et le Judaïsme) ; toutes trois sont originaires du Proche Orient. Le christianisme réunit les traditions catholiques, protestantes et orthodoxes et est fondé sur la personne et l’enseignement évangélique de Jésus le Nazaréen, le Fils de Dieu par sa mort et sa résurrection. Les Chrétiens reconnaissent en Jésus le Messie venu parmi les hommes pour annoncer le Règne des Cieux et mort sur la croix pour purifier l’humanité entière de ses péchés. Avec ses 2,4 milliards de fidèles, le Christianisme est la religion la plus répandue sur la planète.

Les trois vertus théologales du Christianisme sont la foi, l’espérance et la charité. Le christianisme proclame la fraternité universelle entre les humains et privilégie la charité envers les pauvres et les malades ; Il s’inscrit dans un ensemble d’initiatives œcuméniques en faveur de la sauvegarde de la Création.

L’église Notre-Dame-du-Val, rattachée à l’évêché de Meaux, fut consacrée le 18 mars 1999. Elle est l’œuvre des architectes Henri Gonot et Philippe Marcenac. Son dôme d’une quarantaine de mètres de diamètre et de douze mètres de hauteur symbolise de la communauté des chrétiens rassemblés. Le clocher près de 40 mètres de hauteur et l’envolée de sa flèche d’une portée de trente-cinq mètres évoquent l’élan de la foi.

A l’intérieur, les vitraux sont l’œuvre de Jean-Louis Lambert. Le vitrail qui domine le baptistère met en parallèle le baptême du Christ et la Pentecôte. Les vagues bleues et les flammes rouges.

Ils rappellent les gestes du Christ ressuscité, source d’eau vive, symbole que les architectes ont traduit en extérieur en plantant le départ des piliers de l’église dans le plan d’eau.

 Les flammes rouges et or sont orientées au sud, comme le voulait la tradition des constructeurs de cathédrales qui réservaient les couleurs chaudes au sud et les couleurs froides au nord.

Huit modules composés en croix grecque forment l’imagerie du baptistère. A droite, le baptême de Jésus, à gauche Marie au milieu des apôtres à la Pentecôte.

La seconde imagerie, placée au Nord représente la sainte famille fuyant en Egypte ; elle symbolise l’attention aux migrants et réfugiés que soutient le Secours Catholique.


Pourquoi n’êtes-vous pas installé sur l’esplanade ?

Pourquoi l’église est ronde ?

Et la toiture ? c’est la même raison ?

A quoi sert la table derrière ?

Qui sont les deux femmes sur les vitraux ?

Et la fresque suivante ?

Et de l’autre coté ?

Pourquoi Jésus n’est pas sur une croix ?

Aller au contenu principal