18 septembre 2021

Présentation de Wat Vélouvanaram

Histoire de Wat Vélouvanaram

L’édification d’une vraie pagode lao, comportant en particulier un Sim (Chapelle bouddhiste), caresse l’espoir et habite la réflexion de nos parents et aînés depuis de longues dates.
Rappelons-nous, tout au début de notre exil en 1975, des conditions parfois assez précaires dans lesquelles Somdet Chanthy SOUPHANTHAVONG nous a permis de poursuivre la pratique du bouddhisme ?
La volonté et le courage du Vénérable et des fidèles sont toutefois à la mesure de notre ferveur : immense !
Le temps passe…

En ce début du millénaire, un groupe de fidèles fervents se lance dans ce défi de construire un véritable lieu de culte ayant attrait également à la dimension culturelle et sociale.
Depuis, différentes démarches ont été entreprises, non sans difficultés. Le cercle de fidèles qui épousent cette noble idée prend de plus en plus de l’ampleur.

Ainsi, depuis 2001, sont organisées des kermesses annuelles dans le but de collecter des fonds, grâce à l’immense générosité des fidèles, des organisations et associations lao de toutes parts, sans oublier de mettre en exergue un accompagnement efficace et constant de la Mairie de Bussy Saint Georges.
Et viennent s’ajouter à cet élan de solidarité des soirées de bienfaisance, co-organisées à tour de rôle par des associations et placées sous le haut patronage de feu Son Altesse Royale, Prince Sauryavong SAVANG, ce depuis
2010.
Ensemble nous avons ri, pleuré, traversé et surmonté des moments difficiles.
Avec tête haute, nous avons lutté contre « vents et marées ».

La Conviction, la Persévérance, la Volonté, et l’esprit de Solidarité de chacun de nous… Ce sont ces valeurs-là qui ont permis de voir enfin éclore ce splendide projet…
Rêve qui est devenu réalité pour tous les lao en exil et de toutes parts.
Réalité que certains d’entre nous ne peuvent admirer que d’en haut, et à qui nous rendons un hommage.
L’on parle d’actes méritoires par excellence qui contribuent à la pérennité du bouddhisme et qui constituent un noble héritage pour les générations à venir.

Présentation

Wat Velouvanaram est le nom que nous avons donné à notre pagode. Ce nom n’a pas été choisi par hasard : il s’agit d’un nom empli d’histoire et de symbolisme.

Un peu d’étymologie

Le nom de notre pagode est composé de plusieurs parties.
Wat ou Vat est tout simplement notre lieu de culte. On dit “aller au Wat” de la même manière que l’on dit “aller à l’église”. Concrètement, il s’agit d’un lieu comprenant un monastère où des moines résident en permanence, un temple, un édifice accueillant une grande représentation de Bouddha (une statue, par exemple) et un lieu d’enseignement du bouddhisme.
Aram est un mot qui signifie “lieu de paix”. En réalité, ce mot ne fait pas vraiment partie du nom de notre lieu de culte et doit plutôt être considéré comme un complément. On pourrait donc désigner notre pagode ainsi : “Wat Velouvan, lieu de paix”.
Velouvan est un terme que l’on pourrait traduire par “forêt de bambou” ou “bambouseraie”. Ce nom est porteur d’histoire et de signification.

Venuvan, lieu de paix

L’histoire remonte à l’époque de Magadha, un empire de l’Inde ancienne (fin du 5ème siècle avant JC). La cité de Rājagaha, capitale de cet empire, était un des lieux favoris de Gautama Bouddha. En particulier, Il se rendait souvent dans une bambouseraie de cette cité pour méditer.
Le roi Bimbisara était un de ses importants disciples et allait souvent lui rendre visite dans ce lieu. L’on raconte que Bimbisara aurait offert son royaume à Bouddha, mais que celui-ci aurait refusé car Il ne désirait pas de jouissance matérielle.
Ainsi, Venuvan ou Velouvan est un des premiers lieux de paix et d’enseignement du bouddhisme, existant toujours dans la ville de Rajgir en Inde. Et c’est par respect pour ce lieu important des bouddhistes Theravāda que notre pagode à Bussy-Saint-Georges porte ce même nom.
La première pierre a été posé le dimanche 2 mai 2010

Wat Vélouvanaram

15 mai 2011 La pose du « Poteau sacré » Le temple comporte :

  • D’une salle de prière « SALA » de 240 m² qui présente une belle charpente traditionnelle d’une hauteur de plus de 4 mètres, pouvant accueillir 480 personnes.
  • D’une salle d’accueil et d’exposition de 137 m².
  • D’une chapelle « SIM », lieu de méditation des moines.
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aller au contenu principal