Psaume pour la guérison

Cantique des degrés. Je lève les yeux vers les montagnes, pour voir d’où me viendra le secours.

Mon secours vient de l’Eternel, qui a fait le ciel et la terre.

Il ne permettra pas que ton pied chancelle, celui qui te garde ne s’endormira pas.

Il ne dort ni ne sommeille, l’Eternel est ton gardien.

C’est l’Eternel qui te garde, l’Eternel qui est à ta droite comme ton ombre tutélaire.

Le jour, le soleil ne t’atteindra pas, ni la lune pendant la nuit.

Que l’Eternel te préserve de tout mal, qu’il protège ta vie !

Que le Seigneur protège tes allées et venues, dès maintenant et pour toujours !

Extrait du Psaume 91

Celui qui demeure sous la sauvegarde du Très-Haut, et s’abrite à l’ombre du Tout-Puissant, qu’il dise à l’Eternel : « Tu es mon refuge, ma citadelle, mon Dieu, en qui je place ma confiance ! »

C’est lui qui te préserve du piège de l’oiseleur, de la peste meurtrière.

Il te recouvre de ses vastes pennes ; sous ses ailes tu trouves un refuge : sa bonté est un bouclier et une cuirasse.

Tu n’auras à craindre ni les terreurs de la nuit, ni les flèches qui voltigent le jour,ni la peste qui chemine dans l’ombre, ni l’épidémie qui exerce ses ravages en plein midi.

C’est que [tu as dit] : « L’Eternel est mon refuge ! » Dans le Très-Haut tu as placé ton abri.
Nul malheur ne te surviendra, nul fléau n’approchera de ta tente ; car à ses anges il a donné mission de te protéger en toutes tes voies. Sur leurs bras ils te porteront, pour que ton pied ne se heurte à aucune pierre.

Il m’appelle et je lui réponds ; je suis avec lui dans la détresse, je le délivre et le comble d’honneur.
Je le rassasie de longs jours, et le fais jouir de mon salut.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Aller au contenu principal